On n’attend plus que l’arrestation de ANDRY RAJOELINA

La force publique recherche depuis jeudi la cachette de TGV. Des foules comme droguées viennent garder la résidence du « wanted » à Ambatobe. Ils vont encore sacrifier leur vie tout en sachant que c’est dangeureux de receler et aider un hors la loi et puis après, ils vont aller à la radio VIVA criant que les forces de l’ordre sont des assassins. Qui sont les plus à blâmer ? On se demande. Des fusillades ont éclaté de ce côté de la ville. Les adeptes de TGV ont fabriqué des cocktails molotovs et se sont procurés des armes illégalement. Le vendredi en passant voir la situation sur place en hélicoptère la police a eu droit à une réprésaille spéctaculaire, des coups de feu inimaginables.

Préférant toujours primer la sécurité des civils, la police a préféré donner les assauts la nuit. Mais Rajoelina est introuvable. Connaissant le mandat d’arrêt lancé contre lui, il a désérté les lieux avant l’arrivée de la police. D’ailleurs, il a toujours opté pour sauver sa vie que celle de ses serviteurs fidèles, plan B sauve qui peut (trouillard). Tout le monde craint  que Andry soit protégé par l’ambassade de France, « pourquoi pas le laisser dormir chez les français, dans l’ambassade » disent les politiciens français.

Ravalomanana a eu raison, mettre Rajoelina en prison est la seule solution à cette crise. La négociation est une perte de temps car on fait une course à la montre avant que vienne le sommet Africain. De plus TGV a voulu faire durer un peu le suspens en acceptant cette négociation, la ferveur de ses adeptes a failli s’éteindre il y a quelques jours déjà et pour rédémarrer la grève il a dû demandé une trève.

Concernant la communauté internationale, celle-ci n’a autorisé l’assaut qu’après avoir vu de leurs propres yeux le danger que représente Andry dans leur lutte contre la pauvreté. En effet, tout laisse à croire que l’ONU soutient toujours le « légal », c’est à dire Ravalomanana, et autorise l’arrestation de ce genre de vandaliste pérturbateur de l’ordre public car c’est après le départ du médiateur onusien qu’une réelle arrestation de Andry, qui avant était trop lâche, est lancée par le pouvoir en place.

Tananarive est annihilée de plus en plus, dehors il n’y a que des camions blindés partout, des militaires prêts à tirer à n’importe quelle circonstance. On craint nos vies tous les jours en allant travailler car les balles perdues sont comme une épée de Damoclès suspendue sur nos têtes prête à tomber  à tout moment. Les brigands, les violeurs, les agresseurs, les pilleurs sont les rois dans les rues. Les bus transporteurs restent dans les arrêts une demi-heure ce qui constitue une contravention dans les situations normales, les bacs à ordure ont disparu, les ordures décorent les trottoirs, la circulation est foutue des barages apparaissent dans tous les quartiers de la ville, les policiers qui règlaient la circulation jadis ont été supplantés par des pierres arrachées des clôtures pour barrer la route.

les Tananariviens ont hâtes que Rajoelina soit appréhendé d’ici quelques jours…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :