Madagascar au bord d’une guerre civile

Toutes nos condoléances aux familles des victimes tuées durant cette crise. Nous regrettons sincèrement la mort de ces gens innocents ; parmi eux, la jeune étudiante tuée par balle perdue à Ankatso II. Mais pour les autres qui ont soutenu cette grève et tués lors des affrontements avec la force de l’ordre, on aimerait dire à leur famille qu’ils sont morts pour rien. En tout cas, ils ne sont pas nos héros et ils ne figureront pas dans notre histoire à nous. Comment est-ce qu’on peut sacrifier sa vie pour un politicien qui n’en vaut pas la peine ? Il faut signaler que Andry Rajoelina ne restera pas au pouvoir plus de 2 ans d’après lui. Il veut seulement être président durant la transition. Qu’est ce qu’on pourrait espérer durant ces 2 ans. Jamais il ne pourra développer ce pays pendant 2 années seulement. Nous les pauvres, nous serions toujours pauvres et encore plus même. Qui viendra à nos rescousses après ? Ratsiraka va revenir à Madagascar demain ou la semaine prochaine. Serait-il envisageable que Ratsiraka le sanglant va reprendre les règnes après ces 2 années de transition ? Il faut rappeler qu’il a tué des milliers de manifestants en août 1991 sans compter Ratsimandrava et d’autres durant la IIè République. D’ailleurs, il ne voit plus rien, il est aveugle, et il fait ses besoins dans sa couche. Est ce que les Malagasy vont devoir encore lui torcher le cul dans les années à venir ?
Si on posait la question suivante aux fana des rocks : Que signifie « V » pour vous ? Ils vous répondront sans complexe que ce « V » veut dire soumission au diable, c’est un signe maléfique tout simplement. Mais pour la langue argotique Malagasy, « V » signifie Vendrana ou débile en français. Par conséquent, comme a souvent fait Ratsiraka, Andry a suivi les pactes avec le diable de son sponsor financier Ratsiraka ; et si on remarque bien, presque ce sont des gens des bas quartiers et des gens débiles qui se tiennent tous les jours fidèlement au 13 mai, des personnes qui ne voient plus loin que le bout de leur nez.
Les militaires de Capsat à Soanierana se sont retournés contre leur chef hiérarchique comme la Rfi d’Ivato. Les militaires se sont entre-tués entre eux à Soanierana. Ils planifient maintenant de tuer Ravalomanana, sous le commandement de Andry d’ici là avant l’arrivée de Ratsiraka à Madagascar. Un policier a été brûlé vif par les soldats venant de Capsat à Soanierana, les policiers réclament vengeance, ils n’attendent plus qu’à exécuter un à un ces militaires traîtres. Lundi à Analakely, des manifestants de Andry et ceux de Ravalomanana se sont entre-tués comme dans une guerre civile armés de ciseaux, de marteaux, de bâtons et de pierres. A Fort du Chesne, les gendarmes, sous le commandement de Pily le Général partisan de Ravalomanana ont kidnappé des gendarmes qui voulaient accaparer le commandement de toute la gendarmerie à Madagascar. Maintenant les gendarmes restent toujours dans le camp du président Malagasy. Des troupes de vigilance formés par des civils protègent le palais à Iavoloha et le président, prêts à accueillir les militaires de Capsat avec une riposte sanglante si ils tentent d’y entrer par la force. Andry a lancé un nouveau ultimatum au président pour quitter le pouvoir et le pays sinon il lancerait des attaques à Iavoloha et attraperait Ravalomanana mort ou vif. Jacques Sylla, le président de l’Assemblée nationale a aussi trahi Ravalomanana en passant à l’autre camp depuis aujourd’hui.
L’ambassade américaine a fait rentrer tous ses ressortissants et déclarent avec la communauté internationale vouloir couper toutes subventions données à Madagascar si la sortie de la crise serait extra-constitutionnelle, directoire militaire et coup d’État. La France soutient Andry Rajoelina et l’a caché lors des arrestations de celui-ci alors que Ravalomanana est soutenu par les Américains. La guerre des intérêts fait rage.
Andry a gagné sa guerre contre son ennemi juré, mais Madagascar est condamné à être pauvre jusqu’à la fin des temps. La communauté internationale ne va plus donner des fonds à ce pays. La saison de pluie n’a pas été satisfaisante cette année, sûrement le prix du riz va quadrupler l’année prochaine vu l’existence de cette crise politique. Tous les produits de première nécessité vont être rares dans les marchés et leur achat va faire l’objet d’une longue file d’attente comme dans les années 80-90.
Les Malagasy ont choisi la voie de la pauvreté jusqu’à la fin des temps, alors allons faire face à cette pauvreté. Peut-être d’ici 5 ans ce sera à notre tour de réclamer le pouvoir et la vengeance dans les rues du 13 mai ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :